L’auteur

English version below

Pascal Kober

Photo : Jean-Marc Blache

Journaliste, photographe, renifleur du temps

Pascal Kober travaille depuis les années 1980 dans le monde du journalisme, de l’image et de l’édition, après un master en communication à l’école supérieure d’art de Metz où il imagine le personnage du « renifleur du temps » pour dire son attention portée, par le texte et l’image, aux murmures de la planète.

Son parcours professionnel débute dans les magazines spécialisés sur la photographie : Photo Reporter, PhotoMagazine et Photographies Magazine notamment. Il collabore ensuite comme journaliste et photographe indépendant avec de nombreux titres de presse, depuis Le Monde jusqu’à Vogue, en passant par Grands Reportages, Science & Nature, L’Expansion, L’Équipe MagazineGéoChasseur d’ImagesScience et Vie et, à l’étranger, des magazines comme Adventure (Pays-Bas), AlpAtlante et Avventura (Italie), DownBeat (USA) ou encore le Basler Zeitung (Suisse).

La curiosité, comme « une forme brute de la créativité »

Il développe des sites Internet dès les années 1990 (Glénat, Maison de la photographie, etc.), réalise quelques expositions photographiques en tant qu’auteur (Libres imposés, la galerie de portraits  Jazz(s), mes amours, mes voyages, etc.) ou en tant que commissaire d’exposition, principal ou associé (Cœurs d’ouvriers avec les images du photographe Bernard Ciancia, Les Alpes de Doisneau), assure pendant quelques années une formation au reportage photographique dans le cycle de préparation aux écoles de journalisme de l’Institut d’études politiques, signe des chroniques radiophoniques (Radio France) et des émissions de télévision (France 3Télé Emploi) et co-signe plusieurs ouvrages de librairies : Objectif voyage (guide de la photo en voyage et beau livre illustré, Glénat, 1990), La fabuleuse histoire de l’aiguille du Midi (STMB-Thétys, 1992, éditions en français, anglais et japonais), Citadelles d’altitude (Didier Richard, 1995), Le manuel du routard (Hachette, 1994, 1995, 1996, 1997 et 1998), Jazz, la photographie (Comp’Act 1996), Dictionnaire encyclopédique des Alpes (directeur éditorial, éditions Glénat, 2006), Les Alpes de Doisneau (éditions Glénat, 2012), etc.

Pascal Kober dirige aujourd’hui la revue européenne L’Alpe, consacrée aux cultures et aux patrimoines, publiée par les éditions Glénat et le Musée dauphinois, et qu’il a créée en 1998 avec Hervé Frumy, Jean Guibal, André Pitte et Dominique Vulliamy. Ce trimestriel thématique, véritable OVNI dans le monde de la presse, fait partager au grand public, sous la responsabilité d’une équipe de journalistes, les recherches d’auteurs, scientifiques, chercheurs et universitaires, complétés par des contributions d’institutions culturelles (musées, bibliothèques, etc.). La revue dessine ainsi au fil du temps une carte de l’océan des savoirs sur ce territoire. En privilégiant l’information exigeante et une iconographie qui dépasse les chromos pour s’intéresser à l’envers du décor.

Il poursuit par ailleurs sa collaboration avec Jazz Hot, plus ancienne revue au monde dédiée à cette musique et avec laquelle il travaille depuis 1987. Il continue de réaliser en parallèle (et selon ses envies ;-) des reportages en free-lance sur ses sujets de prédilection : voyages, nouvelles technologies, arts et cultures.

Son Abécédaire amoureux du jazz, une exposition photo de 123 portraits de musiciens de jazz réalisés aux quatre coins du monde entre 1978 et 2017, produite par le musée de l’Ancien Évêché à Grenoble, a rassemblé plus de 12 000 visiteurs entre juin et septembre 2017.

Cette exposition trouve son prolongement dans un livre de 180 pages publié aux éditions Snoeck et préfacé par Marcus Miller qui fut le compagnon de route de Miles Davis dans les années 1980. Cet ouvrage est également diffusé dans une version en langue anglaise : An ABC for Jazz Lovers.

Les langoureuses mélodies de la bossa nova et la note bleue du jazz de sa basse acoustique fretless (du bois et des doigts ™ ;-) au sein de son Alzy Trio esquissent une petite forme de jardin secret.

• Michèle Caron a réalisé ce portrait radio pour France Bleu le 18 mars 2011.
Cliquez sur le titre ci-dessous pour lancer son écoute (un peu plus de vingt minutes).

Pascal Kober

• Site Internet de l’école supérieure d’art de Metz

• Site Internet de la revue L’Alpe

• Site Internet des éditions Glénat

• Site Internet du Musée dauphinois

• Site Internet de la revue Jazz Hot

• Site Internet de l’Alzy Trio

Pascal Kober
Journalist, photographer
Curiosity, as a form of creativity in the rough

Free-lance journalist, photographer and author. Base camp : the French Alps. Field of action : the planet at large. Key words : image, text, music, memory. And curiosity, as a form of creativity in the rough. The term «  Renifleur du temps  » (possible translation : open-minded observer of the time passing) came to mind to express my perpetual attentiveness to the murmurs of the universe. Particularly as concerns jazz music, photography, travels, …

Studied in Art school (photography master), University (human ecology) and Conservatory (electro-acoustic music) in Metz, France, Europe.

From the beginning of the eighties until now, worked as a journalist at Photo Reporter magazine, editor at Photo Magazine and Montagnes Magazine, editor-in-chief and co-founder of News Montagne, webmaster for Internet websites, managing editor for the magazines published by Glénat Presse and editor-in-chief of L’Alpe published four times a year by Éditions Glénat with the Musée dauphinois.

Also free-lance photographer and journalist for the written and audiovisual press : Le Monde, Vogue, Grands Reportages, Sciences & Nature, L’Expansion, L’Équipe Magazine, Chasseur d’Images, SVM and, abroad, magazines like Adventure (Netherlands), Alp, Atlante, Avventura (Italy), the Italian edition of L’Alpe or Basler Zeitung (Germany). Particular fields : jazz, music, travel, photography and computer sciences.

Author or co-author of a dozen books.

Secret garden : amateur musician (acoustic bass with the Alzy Trio).

Concerning jazz music, I have the great pleasure and honour to work since 1987 for the oldest jazz magazine in the world, created in 1935 in Paris by Charles Delaunay. Jazz Hot has published my photographs of musicians, my «  breakfast interviews  » (Terence Blanchard, Betty Carter, Billy Childs, Chick Corea, Slide Hampton, Michele Hendricks, Branford Marsalis, Marilyn Mazur, Horace Silver, Steve Swallow, Toots Thielemans and more), my special reports (jazz in the Soviet Union in 1991), my articles (Miles Davis), my reviews on festivals as well as on recordings.

Please feel free to get in touch for any musical or journalistic project we could build together.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *