Jazz à Megève

Stacey Kent quintet. Jazz à Megève. © 2016 Photo Pascal Kober

Stacey Kent quintet. Jazz à Megève. © 2016 Photo Pascal Kober

C’est une belle affiche artistique que nous a concoctée Jean-René Palacio pour cette première édition d’un festival qui renoue avec une longue histoire d’amour entre la station de sports d’hiver haut-savoyarde et le jazz. Le Megève Jazz Contest, concours d’orchestres dans le style new orleans, anime en effet les soirées d’été depuis 23 ans. Mais dès les années 1960, lorsque le ski était un loisir à la mode dans le milieu du show business, les connaisseurs fréquentaient les clubs (les Cinq Rues, toujours actif ; ou aujourd’hui, le Jazzy’s récemment ouvert à l’hôtel Au cœur de Megève) et applaudissaient de grands musiciens comme Sidney Bechet, Guy Lafitte, Zanini ou encore Sacha Distel (eh oui, le crooner de ces dames était aussi un [excellent] guitariste de jazz).

Melody Gardot. Jazz à Megève. © 2016 Photo Pascal Kober

Melody Gardot. Jazz à Megève. © 2016 Photo Pascal Kober

Retour aux sources, donc, pour cet événement hivernal qui réunit des artistes issus des musiques cousines ainsi que d’authentiques jazzmen comme dans le très lyrique trio d’Éric Legnini ou dans l’Amazing Keystone Jazz Big Band (avec une relecture du Carnaval des animaux de Saint-Saëns). On notera en particulier Melody Gardot (qui sait être magnifique), le guitariste manouche Angelo Debarre, la douce Stacey Kent et ses bossas, parfois chantées en français avec un délicieux british accent ou encore le bassiste américain Marcus Miller, sorcier des sons et compagnon de Miles Davis, qui assurera la soirée de clôture en invitant la chanteuse Selah Sue. Également au menu : concerts gratuits sur la place de l’église, fanfares déambulant sur les pistes de ski et clôture gospel avec un chœur de cent voix. Un événement incontournable pour les amateurs…

Pascal Kober

Du 24 au 28 mars 2016. Programme complet sur le site Internet du festival.

 

Share
This entry posted in Festivals, Musiques, Reportages. Bookmark the permalink. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *