Leçon de géographie : Céline Bonacina

Céline Bonacina. Jazz à Vienne. 9 juillet 2010. © Photo : Pascal Kober

Céline Bonacina. Jazz à Vienne. 9 juillet 2010. © Photo : Pascal Kober

La chaine télévisuelle de service public France Ô, dédiée aux outremers de ladite France, diffuse ce lundi 1er juillet 2013 un concert en direct du festival de jazz de Vienne (Isère).

L’émission démarre à 20 heures. On s’attend donc à voir l’intégralité de la soirée. Soit, pendant une petite demi-heure, la formation de la jeune saxophoniste Céline Bonacina, présentée dans le programme du festival comme «  set découverte » (pourtant déjà vue, et avec quelle énergie, sur cette même scène du théâtre antique en… 2010 !), suivie de Malavoi et de Kassav.

Soirée Caraïbes, donc. Mais de Céline Bonacina, point. En échange, pendant la première demi-heure ainsi qu’entre les deux sets, bavardages d’animateurs, bandes-annonces, sujets sur le rap et le hip hop et extraits de concerts enregistrés (mais toujours avec la mention «  direct » affichée à l’écran) à Vienne l’an passé (Melody Gardot ; magnifique !) et même cette année (Marcus Miller avec Keziah Jones).

Pas de chance pour Céline Bonacina : la musicienne a pourtant bel et bien passé une partie de son enfance à la Réunion et sa musique (magnifique, elle aussi) est fortement imprégnée de la culture de cette île.

Mais France Ô avait un alibi : la soirée s’intitulait Caraïbes…

 

Share
This entry posted in Festivals, Musiques. Bookmark the permalink. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *