Michel Legrand (1932-2019)

Le formidable mélodiste nous a quittés cette nuit. Souvenir ému avec ce portrait de lui que j’avais réalisé il y a tout juste trente ans dans une loge du festival de jazz de Vienne en compagnie d’un autre grand bonhomme de la note bleue, l’harmoniciste belge Toots Thielemans.

Michel Legrand et Toots Thielemans

Toots Thielemans et Michel Legrand

Michel Legrand est probablement le compositeur français qui aura laissé le plus de thèmes devenus des standards au grand répertoire international. Telle la Chanson de Maxence (issue du film de Jacques Demy, Les demoiselles de Rochefort), connue sous le titre You must believe in spring par tous les musiciens de la planète jazz. Existe-t-il au monde une seule musique qui ait joué avec autant de beauté de l’amour de l’autre ?

Image publiée dans mon Abécédaire amoureux du jazz (à la lettre X comme Xénophilie).

Salut l’artiste…

Et en clin d’œil, cette version de la Chanson des jumelles :

Chanson des jumelles

Share
This entry posted in ABC amoureux du jazz, Alzy Trio, Jardins secrets, Musiques, Portraits. Bookmark the permalink. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *