Roy Hargrove (1969-2018)

J’ai réalisé ce portrait de Roy Hargrove en juillet 2002 lors de sa balance au festival Jazz à Vienne (Isère). La dernière fois que je l’ai croisé, ce fut en septembre 2011 pour Tanjazz, le festival de Tanger (Maroc). Depuis 1992, le trompettiste américain accompagnait mon parcours dans le monde du jazz. So long, Roy…

Hargrove Roy 03 600Roy avait également rencontré Jérôme Partage, de Jazz Hot, pour un entretien qui sera publié dans le numéro 676 de l’été 2016 (en ligne sur le site de la revue). Extrait : « J’adore les crooners  ! J’adore les ballades ! Dans le jazz, ce sont les ballades qui font que les gens se rencontrent et tombent amoureux. Il y a sûrement beaucoup d’enfants qui ont été conçus sur la musique de Nat King Cole. »

Dans la même revue, voir aussi mes chroniques autour de deux de ses concerts. L’un en 1992 au festival Jazz à Vienne (Jazz Hot numéro 491) et l’autre en 1996, à l’International Istanbul Jazz Festival, en Turquie (Jazz Hot numéro 534).

 

Share
This entry posted in Musiques. Bookmark the permalink. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *