X comme Xénophilie

ABÉCÉDAIRE AMOUREUX DU JAZZ

Hiromi Festival Jazz à Vienne, 2011 Photo : Pascal Kober

Hiromi
Festival Jazz à Vienne, 2011
Photo : Pascal Kober

Pas fastoche de (presque) terminer un abécédaire, fut-il amoureux… À la lettre X, j’hésite. Avant de retrouver dans mon dictionnaire cette xénophilie qui sied si bien au jazz. Existe-t-il au monde une seule musique qui ait joué avec autant de beauté de l’amour de l’autre ? La langueur de la bossa nova brésilienne, les polyrythmies africaines, l’héritage de la musique savante européenne, les ragas de l’Inde ou le French SongBook de Nougaro et Trenet transposés, tout va au jazz. Et c’est pour ça qu’on l’aime.

Retrouvez cette image dans mon ABÉCÉDAIRE AMOUREUX DU JAZZ, un livre de 180 pages, publié aux éditions Snoeck, préfacé par Marcus Miller et qui rassemble plus de 200 portraits de musiciens saisis sur scène comme en coulisses, aux quatre coins du monde pour la revue Jazz Hot.

Pour ceux qui aiment le jazz, comme pour ce qui pensent… ne pas l’aimer (!), un concentré de petits bonheurs enchanteurs à mettre sous le sapin. Commandez-le  :

Chez votre libraire préféré

Chez Amazon

Share
This entry posted in ABC amoureux du jazz. Bookmark the permalink. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *