Abécédaire amoureux du jazz

La marque d’un grand photographe de jazz, c’est lorsque vous pouvez entendre la musique en regardant ses images. Comme si les notes bondissaient hors des pages pour venir se draper autour de vous. Après avoir vu tous ces portraits, j’ai refermé le livre et littéralement, j’ai entendu la musique s’arrêter… J’ai alors réalisé que j’avais vraiment écouté les images de Pascal. Comme si ses archives contenaient à la fois des photographies et du son ! Je peux ici ressentir tout son amour pour le jazz comme son grand respect envers les musiciens qu’il a pu rencontrer et photographier. Il a ainsi réussi à capter pour ses lecteurs, à la fois la passion pour cette musique, l’âme de ces musiciens et l’énergie magique de ces festivals. En feuilletant ces pages, je ressens tant de sentiments différents : la joie, l’excitation, une nostalgie mélancolique, aussi, lorsque je m’arrête sur les portraits de Miles ou de Toots (saudade…) et enfin l’espoir pour le futur, avec les Enfants du jazz. En tant que musicien, l’expérience vécue lors d’un concert de jazz est extrêmement éphémère. L’accord, toujours un peu magique, entre musique, ambiance, public et énergie ne dure que quelques petites heures. Et le fait que ce grand bonheur ne puisse exister que durant un court instant ajoute à cette formidable magie du concert. Depuis le regard intense de Miles jusqu’au sourire transcendant de Toots, Pascal réussit à saisir, dans ses images et pour l’éternité, un peu de cette magie du direct. Il nous permet à nous, lecteurs, spectateurs, auditeurs, de la revivre encore et encore…

Marcus Miller

Abécédaire amoureux du jazz (An ABC for Jazz Lovers)

À la une : Agathe Iracema
Festival Jazz à Vienne, 2013

Sous les feux des projecteurs ou dans l’intimité d’une loge, dans les salles de répétition ou au coeur des grandes tournées internationales, les images de Pascal Kober révèlent un regard singulier qui sait aussi jouer avec les mots.

Pour la revue Jazz Hot, le photojournaliste témoigne depuis plusieurs décennies des évolutions d’une musique centenaire, riche de son extraordinaire diversité.

Tendresse pour la note bleue, émotion et complicité marquent ces tranches de vie commentées, ces lettres et ces visages, en dessinant un abécédaire tout en humanité, dans une proximité inhabituelle avec les musiciens.

Pour ceux qui aiment le jazz comme pour ceux qui pensent… ne pas l’aimer (!), un concentré de petits bonheurs qui va vous enchanter…

Le jazz comme vous ne l’avez jamais vu !

Cliquez ici pour revenir à l’accueil et voir davantage d’images…

An ABC for Jazz Lovers

Ce livre, préfacé par Marcus Miller, bassiste, compositeur, arrangeur et compagnon de route de Miles Davis dans les années 1980, accompagne et prolonge une exposition photographique de Pascal Kober, produite par le musée de l’Ancien Évêché à Grenoble (Isère, France). Cet ouvrage est également disponible en langue anglaise : An ABC for Jazz Lovers.

Voir le livre chez l’éditeur, dans sa version française

Et dans sa version américaine (An ABC for Jazz Lovers)

Commandez le livre chez votre libraire en cliquant ici.

À la Fnac en cliquant là.

Ou encore chez Amazon (c’est par là).

Abécédaire amoureux du jazz

Big Jay McNeely, Festival Jazz à Vienne, France, 1990
Miles Davis, Festival Jazz à Vienne, France, 1989
Chick Corea, International Istanbul Jazz Festival, Turquie, 1996
Toots Thielemans, Festival Jazz à Vienne, France, 1994
Avishai Cohen, Festival Jazz Middelheim, Anvers, Belgique, 2012

Share
This entry posted in ABC amoureux du jazz. Bookmark the permalink. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *