C comme Contrebasse

ABÉCÉDAIRE AMOUREUX DU JAZZ

Esperanza Spalding Festival Les Estivales de Savoie, château des ducs de Chambéry, 2013 Photo : Pascal Kober

Esperanza Spalding
Festival Les Estivales de Savoie, château des ducs de Chambéry, 2013
Photo : Pascal Kober

Je l’ai connue en 2009 avec un premier album, Junjo, presque orthodoxe. Il y a aujourd’hui du Frank Zappa chez elle et ses concerts rugissent d’une belle énergie juvénile. Succès auprès du public. Moins auprès de la critique jazz. Moi, j’aime l’audace insolente de cette compositrice d’à peine trente ans, avec son enfance dans les quartiers difficiles de Portland et son parcours de première de la classe, qui se fiche de l’avis du sérail et, au fond, aime d’amour son instrument comme son public.

Retrouvez cette image dans mon ABÉCÉDAIRE AMOUREUX DU JAZZ, un livre de 180 pages, publié aux éditions Snoeck, préfacé par Marcus Miller et qui rassemble plus de 200 portraits de musiciens saisis sur scène comme en coulisses, depuis plus de trente ans, aux quatre coins du monde pour la revue Jazz Hot.

Pour ceux qui aiment le jazz, comme pour ce qui pensent… ne pas l’aimer (!), un concentré de petits bonheurs enchanteurs à mettre sous le sapin. Commandez-le  :

Chez votre libraire préféré

Chez Amazon

Share
This entry posted in ABC amoureux du jazz. Bookmark the permalink. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *